Il y a deux semaines, vous avez été nombreux à lire et relayer le post sur Julien Sibille et l'ABA (c'était ici), voici maintenant l'interview de Sarah Bargue.

 -- Questions/Réponses : Sarah Bargue, profession orthophoniste

  Sarah B

Sarah est l'orthophoniste référente de l'association P'tit Dom. Elle nous a rejoint en Novembre 2013.

Son cabinet se situe dans les locaux de l'association, à Gardignan.

  photo

Quand à moi, Emilie, je suis bloggeuse à P'tit Dom, également depuis Novembre 2013. 

 

Emilie : Sarah, vous avez rejoint P'tit Dom récemment en novembre 2013 ; avant cela, quel a été votre parcours ?

Sarah : J'ai intégré l'école d'Orthophonie de Bordeaux en 2009 et j'y ai fait tout mon cursus. Ces années d'études m'ont permis de faire des stages auprès d'orthophonistes chevronnées dans divers domaines dont la prise en charge des enfants avec autisme. C'est au cours d'un stage au CRA de Bayonne que j'ai développé un intérêt plus particulier pour ces enfants. Je remercie ma maître de stage de cette époque et toute son équipe d'avoir suscité cette curiosité et de m'avoir montré qu'il est possible de travailler et de créer des liens très particuliers avec ces enfants. C'est comme cela, qu'en Novembre 2013, après l'obtention de mon diplôme, j'ai décidé de travailler en partenariat avec P'tit Dom. C'est une expérience toujours plus riche de jour en jour ! Mais mon parcours n'est pas terminé. C'est aussi ce qui fait la richesse de ma profession. Les recherches avancent et nos convictions évoluent, c'est pourquoi je compte bien (et j'ai hâte de) continuer à me former ! 
-
 Bonhomme porte ortho
Emilie : comment s'articule votre temps entre les enfants de P'tit Dom et le reste de votre patientèle ?
Sarah : Etant en effet orthophoniste libérale, je prends en charge toutes les pathologies. Je reçois les enfants de P'tit Dom sur leur temps de présence dans la structure, le matin ou l'après-midi. Un emploi du temps indiquant les horaires de prise en charge des enfants de P'tit Dom en orthophonie est affiché pour permettre aux éducateurs de gérer leur temps et de tenir l'enfant prêt pour sa séance d'orthophonie. Le reste du temps, je prends en charge d'autres patients au cabinet et à domicile, enfants ou adultes...  

Emilie : Vous avez, je crois, suivi récemment une formation de deux jours à la méthode le PECS avec d'autres membres de l'équipe P'tit Dom. Pouvez-vous nous expliquer ce qu'est le PECS et ce que cette formation va changer dans votre pratique ? 

Sarah : Le PECS (Picture Exchange Communication System soit système de communication par échange d'image) est un outil de communication alternative et améliorée destiné aux adultes ou enfants en difficulté de communication.
Le PECS est basé sur les principes de l'approche pyramidale de l'éducation (Andy Bondy), une application de  l'ABA (Applied Behavior Analysis), et vise le développement d'aptitudes de communication fonctionnelle (faire des demandes par exemple). L'objectif est de fournir un outil de communication que le patient avec autisme ou en difficulté de communication orale pourra utiliser de manière autonome. La méthodologie et la progression de cet outil utilisent des procédés comportementaux comme la guidance, le renforcement, l'estompage ou la correction d'erreurs.
Une progression en 6 phases permet de mettre en place l'initiative d'une communication spontanée, la discrimination visuelle, l'introduction de phrases courtes ("Je veux" + "objet/activité") puis complexes (avec des "attributs" : couleur, taille...), et enfin l'incitation à faire des commentaires sur une situation particulière. 
 
Cette formation est intéressante car elle permet de rappeler les principes de la prise en charge comportementale et de mettre en perspective des possibilités très concrètes de communication pour différents patients. C'est un outil dont je me sers tous les jours désormais avec les patients autistes que je reçois en prise en charge.

Emilie : Pour plus de détails sur les formation PECS en France, je vous invite à consulter le site www.pecs-france.fr

ou le calendrier des futures formations PECS France, ici.

La suite de l'interview de Sarah Bargue à paraître dans une semaine.

A bientôt,

Merci de votre attention,

Emilie & Sarah.

PS : dessin réalisé par Anatole, merci pour ce très joli bonhomme.